Le blog de Bernard Bonnejean

Le blog de Bernard Bonnejean

Écrivain, ancien professeur de français et de littérature pendant plus de trente ans, je vous invite à une exploration culturelle dans le monde, très vaste, de la poésie et des idées. J'aime à reprendre le leitmotiv des humanistes de la Renaissance, repris de Térence : « Rien de ce qui est humain ne m'est étranger ». Bienvenue à toutes et à tous ! Pour en savoir plus sur moi cliquez sur les liens suivants :

Partager

Charles Péguy - Le site officiel

Bernard Bonnejean —

ANNIVERSAIRE

Le 5 septembre 1914, il y a cent ans, Charles Péguy était tué près de Meaux, à Villeroy.

De lui je retiendrai entre autres cette réflexion, porteuse d’un jugement, voire d’une condamnation autant à l’égard des socialistes de son temps qu’il ne quitta jamais vraiment que des chrétiens engoncés dans leurs dogmes dont il se sentait rejeté, peut-être à tort :

« Il y a quelque chose de pire que d’avoir une mauvaise pensée. C’est d’avoir une pensée toute faite ».

A l’occasion du centenaire de cet immense poète, autant renié que récupéré, la prestigieuse « Amitié Charles Péguy » fait paraître sur Internet un dossier spécial d’une grande richesse.

Permettez-moi de vous y inviter.

Bernard Bonnejean

http://www.charlespeguy.fr/news/154

J'ai été nominé par Dominique Buisson pour...

Bernard Bonnejean —
J'ai été nominé par Dominique Buisson pour...

J'ai été nominé par Dominique Buisson pour jouer au jeu des 10 livres. Je trouve que c'est un chouette moyen de faire partager ses lectures et de donner envie de lire donc je joue le jeu pour une fois. J'avoue que j'ai eu du mal à choisir et de m’arrêter à 10.

Règles du JEU DES LIVRES :
Fais une liste de 10 livres qui t'ont marqué.
Ne réfléchis pas trop longtemps.
Nomine 10 de tes amis pour faire suivre le jeu
Voici donc une petite sélection qui me vient à l'esprit sans réfléchir

1- "Le Voyage au bout de la nuit" de Louis-Ferdinand Céline

2- "Essai sur les données immédiates de la conscience" de Bergson
3- "L'Assommoir" d'Emile Zola
4- "Crime et chatiment" de Fiodor Dostoïevski
5- Vercors, "Le Silence de la mer"
6- Prévost, "Manon Lescaut"
7-James Eastwood, "La Femme à abattre",Trad. de l'anglais par Minnie Danzas
8- Noah Gordon, "Le Dernier Juif"
9- Lévis Mirepoix, "Montségur"
10- Barret/Gurgand, Ils voyageaient la France. Vie et traditions des Compagnons du Tour de France au XIXe siècle

J'arrête, je ne tricherai pas.

Mes invités nominés qui voudront bien nous proposer leur 10 livres :
Stéphanie Raynaud, Dominique Duval, Lyne Evelyne, Pierre Wattebled, Françoise Kirsch, Christine Sanitas, Michèle Doige, Léonie Jvv, Claire Morin, Christine Deval

Merci

Paul Patience Nguimbous, Pablo Paciente, un de mes...

Bernard Bonnejean —
Paul Patience Nguimbous, Pablo Paciente, un de mes...

Paul Patience Nguimbous, Pablo Paciente, un de mes premiers amis de facebook, décédé le 20 août 2014, jour de la Saint-Bernard mon très précieux saint patron ! Le 20 août sera donc pour nous un anniversaire joyeux :

L'amour ne disparaît jamais.
La mort n’est rien.
Je suis seulement passé dans la pièce d’à côté.
Je suis moi, tu es toi :
Ce que nous étions l’un pour l’autre,
Nous le sommes toujours.
Donne-moi le nom que tu m’as toujours donné.
Parle-moi comme tu l’as toujours fait.
N’emploie pas un ton différent.
Ne prends pas un air solennel ou triste.
Continue à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Prie, souris, pense à moi, prie pour moi.
Que mon nom soit prononcé à la maison
Comme il l’a toujours été,
Sans emphase d’aucune sorte,
Sans trace d’ombre.
La vie signifie tout ce qu’elle a toujours signifié.
Elle est ce qu’elle a toujours été.
Le fil n’est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de ta pensée
Parce que je suis hors de ta vue ?
Je t’attends, je ne suis pas loin,
Juste de l’autre côté du chemin.
Tu vois tout est bien.

(Henry Scott Holland)

PARTI POUR LA JOURNEE

Bernard Bonnejean —
PARTI POUR LA JOURNEE

PARTI POUR LA JOURNEE

SOYEZ SAGES !

LA MESSE est

Bernard Bonnejean —
LA MESSE est

LA MESSE est

au RAINCY sur Antenne 2 jusqu'à midi !!

Ne ratez pas ce chef-d'oeuvre architectural en... béton armé !!!!

Quelle bonne idée d'avoir programmé une messe en ce lieu de la Seine-Saint-Denis, longtemps une sorte d'îlot privilégié, protégé, planté au sein de toutes les diasporas ! Depuis plus de cinquante ans que je connais cette ville, je me suis toujours demandé comment elle avait pu tenir au milieu des tourmentes, des racismes de tous ordres, des intolérances nationalistes, des menaces de partout. Je me souviens, en 1970 environ, mon premier juif à la poste habillé tout en noir et blanc comme au cinéma, bien avant Rabbi Jacob, armé de ses cacherout, tsitsit, philactères, rubans de toutes sortes. Je devais faire une tête cocasse au point que la jeune postière éclata de rire. Les musulmans aussi étaient religieux, au bon sens du terme, et plaçaient alors l'Amour au-dessus des lois et des pratiques. Momo et moi, ce jour-là, nous rentrions à Villemomble et nous avons rencontré ce grand gaillard, coiffé d'un turban d'or. Momo a traversé la rue pour le féliciter. Et le monsieur, très digne, lui a dit qu'il ne buvait plus et qu'il portait sa coiffe depuis qu'il était allé à La Mecque. Il était devenu sage depuis qu'il était hâjjî et sa femme n'avait qu'à s'en féliciter. Et ces enfants qui sortaient de la synagogue du Raincy en chahutant, en piaillant, kippas sur la tête, shorts noirs et chemises blanches. Et le papy arabe qui s'avisa de faire régner l'ordre dans cette marmaille tumultueuse ! Peine perdue. Il eut droit à quelques bisous, mais sans aucun succès pour le rétablissement de la discipline.

Alors, oui, c'est vrai, les catholiques du Raincy sont un peu bourgeois. On vient de le voir à la messe avec ces beaux habits du dimanche. Mais franchement ils sont aussi, comme les juifs, les musulmans, les hindous, et les autres, des citoyens du Raincy comme leurs frères en Dieu et, en plus, des chrétiens, leurs frères.

Oui, c'était une bonne idée d'avoir organisé une visite au Raincy. Merci.

Bernard Bonnejean, ancien citoyen villemomblois (aussi)

ACCOMPAGNEMENT

Bernard Bonnejean —

ACCOMPAGNEMENT

Bon ! Promis !
Après c’est fini.
J’vous lâche la grappe avec mes trucs de nostalgie.

J’veux pas dev’nir un mec chiant,
le vieux qu’on n’invite plus qu’aux enterrements
pour faire vrai, ambiance lacrymale garantie.

Soyez pas désobligeants !
« I’nous pompe l’air avec ses mines.
Nous on s’taille »

Allez ! Voguez la marmaille !
Main’nant je reste au port
Avec mes morts.
C’est eux qui m’gardent

Salut les gars
Pipi et au lit !

Bonne nuit ch’qu’à d’main
Si i'n'n'a un !


Bernard Bonnejean

Music video by Jean-Louis Aubert performing Alter Ego. (P) 2001 La Loupe, licence exclusive EMI Music France

Jos Montferrand — Wikipédia

Bernard Bonnejean —

JOS MONTFERRAND

Le cul su'l'bord du Cap Diamant, les pieds dans l'eau du St-Laurent
J'ai jasé un p'tit bout d'temps avec le grand Jos Monferrand
D'abord on a parlé de vent, de la pluie puis du beau temps
Puis j'ai dit : « Jos dis-moi comment que t'es devenu aussi grand
Que t'es devenu un géant »

Le cul su'l'bord du Cap Diamant, les pieds dans l'eau du St-Laurent
J'ai jasé un p'tit bout d'temps avec l'eau pis le firmament.


Là Jos m'a dit : « Mon p'tit garçon, Ah! si t'apprends bien ta leçon
Tu viendras qu'ça sera pas long à faire des pas de cent pieds d'long »
J'ai dit : « Jos, faut qu'ça décolle parc'que j'viens d'sortir d'l'école
Puis qu'par ici passé vingt ans t'es gréyé pour perdre ton temps,
Ah t'es gréyé pour perdre ton temps »


Le cul su'l'bord du Cap Diamant, les pieds dans l'eau du St-Laurent
J'ai jasé un p'tit bout d'temps avec le grand Jos Monferrand


Si tu veux faire un vrai géant, va boire à même la rivière
Assieds-toi sur les montagnes puis lave-toi dans l'océan
Essuie-toi avec le vent, éclaire-toi avec la lune
Dors les pieds su'l'bord d'la dune puis la tête au bout du champ
Et puis la tête au bout du champ


Le cul su'l'bord du Cap Diamant, les pieds dans l'eau du St-Laurent
C't'une posture de premier plan pour te donner de l'entregent


Puis un beau jour tu sentiras en-dessous d'tes pieds tourner la terre
Puis tu comprendras le chinois aussi bien qu'la reine d'Angleterre
Tu sauras fermer ta gueule, t'arrêteras d'faire des sparages
Pour écouter les nuages, mais petit gars tu s'ras tout seul
Mais mon p'tit gars tu seras tout seul


Le cul su'l'bord du Cap Diamant, les pieds dans l'eau du St-Laurent
C'est pas l'diable pour faire d'l'argent, mais c'est bien bon pour passer l'temps


J'ai jamais vu Jos Monferrand mais j'ai suivi sa p'tite idée
Quand j'ai voulu m'arrêter, j'avais déjà l'âme d'un géant
Je suis r'monté su'l Cap Diamant pour raconter mon histoire
Resté là à la nuit noire à parler pour l'air du temps
Puis à parler pour l'air du temps


Le cul su'l'bord du Cap Diamant, les pieds dans l'eau du St-Laurent
Y'a rien d'pire pour les cancans puis pour bien dire c'est fatigant


Autant vous dire la vérité, j'ai pas grandi d'un sacré pouce
En seulement le diable me pousse quand je m'arrête de turluter
Je r'vire un bordi-bordagne, j'mets la ville dans la campagne
Puis Tit-Jean prends son violon; que la Province trousse son jupon
Que la province trousse son jupon


Le cul su'l'bord du Cap Diamant, les pieds dans l'eau du St-Laurent
J'ai jasé un p'tit bout d'temps avec le grand Jos Monferrand

Gilles Vigneault

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jos_Montferrand

Bon week-end,

Bernard Bonnejean

Le niveau baisse, qu'ils disent ! Mais est-ce bien...

Bernard Bonnejean —

Le niveau baisse, qu'ils disent ! Mais est-ce bien vrai ?

A voir j en ai mal au ventre tellement j ai rigolé !!!

LA 5 P

Bernard Bonnejean —
LA 5 P

LA 5 P

Qu’est-ce que la 5 P ?
C’est la ProPagande PaPiste domo Pro domo.

Imaginez ! Vous êtes une trentaine d’invités, triés sur le volet, tous on ne peut plus catholiques de stricte observance. Jamais une remarque désobligeante, jamais une récrimination, jamais une observation qui pourrait changer le cours, forcément droit et irréprochable, de l’Église. De ces brebis dont on dit qu’elles sont un modèle pour les autres. Ces trente chrétiens convaincus, de ceux qu’on appelait antan « bons chrétiens » par opposition ou par comparaison avec d’autres qui l’étaient donc moins, sont rassemblés dans une salle assez spacieuse par une Communauté on ne peut plus catholique composée d’excellents catholiques, comme eux. Que sont venus faire là nos « bons chrétiens » ? Entendre de la bouche de chrétiens excellents, prêtres et pasteurs, leurs mérites et leur excellence à eux tous.

Voilà bien de la Propagande papiste, mais qui est délivrée « domo », c’est-à-dire « à la maison », « pro domo » autrement dit « à l’attention des gens que compte la même maison ». La question unique qu’on est en droit de se poser est celle de l’utilité. À quoi peut donc servir une publicité à l’attention des publicistes ou des fabricants du produit pour lequel ils font de la publicité ? Vous me suivez ?

En réalité, la 5 P est de plus en plus à l’honneur dans les colloques, les séminaires, les commissions, les congrès et autres symposiums qui, malgré les noms divers, servent tous, le plus souvent, à rassembler des spécialistes d’une spécialité incontestée par eux occupés à dire du bien de cette spécialité. Vienne un « contradicteur » ? On le chasse comme un intrus parce que, selon une formulation moderne, « il fait tache ». Cette expression, pour simple et grivoise qu’elle peut paraître n’en est pas moins très expressive. Il s’agit bien de dresser le couvert sur une nappe parfaitement blanche, immaculée.

La 5 P nous faisait rire, nous adolescents, lorsque le Parti communiste se réunissait en congrès pour s’auto-acclamer. Qui ne se souvient de cette époque aujourd’hui révolue où des hommes s’étaient assemblés quasi uniquement pour, debout, à la fin, applaudir à tout rompre un individu, communiste comme eux, partageant comme eux les mêmes convictions dans le même but, pendant des minutes interminables.

Longtemps aussi, le PS d’aujourd’hui, malgré l’arrivée de « frondeurs » qui s’opposent gentiment, doucement, avec toutes les précautions d’usage, à un gouvernement auquel tout le monde sait qu’ils ne nuiront jamais, ce PS qu’on n’a plus le droit d’appeler « parti de godillots », votait n’importe quelle loi, n’importe quel amendement, n’importe quelle résolution qui venait précisément de quelqu’un « domo » « pro domo ». Il s’agirait, à partir de maintenant, d’instituer une 5 P aménagée d’autant plus nécessaire que plus personne n’était vraiment dupe du caractère d’autosatisfaction d’une entreprise dont le bilan n’était pas en harmonie avec cette attitude.

Il y a peu de temps un ami de facebook affichait cette pensée :

« Réfléchir, c’est déjà désobéir ».

La 5 P a ceci de très particulier que l’obéissance y est prescrite a priori. Vous avez le droit de réfléchir mais uniquement « en dedans », à l’intérieur de vous-même. Autrement dit, « vos réflexions vous les gardez pour vous ».

Verlaine, dans un poème des "Liturgies intimes", écrivait « réflection », comme un miroir. C’est en tout cas ainsi que je l’ai compris. Et si nous réfléchissions tous nos propres images dans les glaces un peu comme les rhinocéros de Ionesco ? C’est peut-être une question à laquelle nous pourrions tous « réfléchir » non ?

Bon courage !

Bernard Bonnejean

LES JOURNALISTES

Bernard Bonnejean —
LES JOURNALISTES

LES JOURNALISTES

ont confondu HYERES et YERRES

mais l'essentiel n'est pas là.

Il paraît que Valérie soutient le mouvement de révolution raisonnable...

Bonne journée demain et bonne lecture pour ceux et celles qui "le" liront.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog