Le blog de Bernard Bonnejean

Le blog de Bernard Bonnejean

Écrivain, ancien professeur de français et de littérature pendant plus de trente ans, je vous invite à une exploration culturelle dans le monde, très vaste, de la poésie et des idées. J'aime à reprendre le leitmotiv des humanistes de la Renaissance, repris de Térence : « Rien de ce qui est humain ne m'est étranger ». Bienvenue à toutes et à tous ! Pour en savoir plus sur moi cliquez sur les liens suivants :

Partager

Le gouvernement Valls démissionne

Bernard Bonnejean —

C'est pour moi une immense déception. Je n'ai jamais caché mon admiration pour Manuel Valls. Le fait est que les socialistes l'ont torpillé dès son arrivée à Matignon. La droite a trouvé ses meilleurs alliés sur les bancs de gauche.

Comme le disait je ne sais plus qui (peut-être que je ne m'en souviens que trop !), le problème c'est Hollande. Pas le seul, assurément. Mais le pire, oui !

Manuel Valls devra composer un gouvernement très étriqué, sans quelques ténors de l'aile gauche, des personnalités compétentes qui vont manquer. J'espère, pour ma part, qu'il gardera le même ministre de l'Education nationale qui, après le très médiocre et très piteux Peillon, a su rendre confiance à un personnel complètement déboussolé. Peu de chances qu'il en soit ainsi ! Dommage !

Il faut continuer à faire confiance à M. Valls ! Pour le bien du pays et parce que c'est le seul, je crois, à pouvoir pallier l'impuissance coupable présidentielle.

Bonne nuit à toutes et à tous.

Bernard Bonnejean —
Bonne nuit à toutes et à tous.

Bonne nuit à toutes et à tous.
En espérant le réveil un peu moins brutal.

Voilà ! C'est gagné : la nostalgie me prend...

Bernard Bonnejean —
Voilà ! C'est gagné : la nostalgie me prend...

Voilà ! C'est gagné : la nostalgie me prend chaque fois qu'une âme s'envole.

Me voici en ma vingtième année, environ, à Saint-Jean-sur-Mayenne. Une longue période de dandysme classique : costume trois pièces, cravate et ma maigreur honteuse. La dame d'à-côté c'est la dame d'à-côté.

Mon ami Pablo Paciente est mort.

Bernard Bonnejean —

Mon ami Pablo Paciente est mort.
Ce grand chrétien d'origine camerounaise avait su me tenir fidèle de Madame Ségolène Royal depuis de nombreuses années.
Nous ne nous étions pas trompés, Pablo.
Veille, tant que tu pourras, sur tes survivants.
Adieu Pablito !
Repose en paix près du Père !

Irak: L'Etat islamique ordonne l'excision des femmes de Mossoul

Bernard Bonnejean —

Maintenant ça suffit ! Il faut faire crever cette racaille jusqu'au dernier. Y compris les volontaires qui viennent de France. Pas de pitié pour ces monstres !

Bonne nuit sur Rennes-en-Grenouille et partout...

Bernard Bonnejean —
Bonne nuit sur Rennes-en-Grenouille et partout...

Bonne nuit sur Rennes-en-Grenouille et partout ailleurs

Soutenance de la thèse de doctorat de Bernard Bonnejean 2 sur 3

Bernard Bonnejean —

Discours de soutenance de la thèse de doctorat "Les Poètes français d'inspiration catholique de Verlaine à Péguy (1870-1914)" donné par Bernard Bonnejean le 25 juin 2003 à l'Université de Rennes II devant un jury composé de Messieurs les Professeurs Pierre BRUNEL, président de la Sorbonne ; Henri SCEPI de l'Université de Poitiers ; Denis HÜE de l'Université Rennes II ; Steve MURPHY de l'Université de Rennes II. Cette thèse a obtenu les félicitations du jury et a été publiée au Cerf en trois volumes.

Discours de soutenance de la thèse de doctorat "Les Poètes français d'inspiration catholique de Verlaine à Péguy (1870-1914)" donné par Bernard Bonnejean le 25 juin 2003 à l'Université de Rennes II devant un jury composé de Messieurs les Professeurs Pierre BRUNEL, président de la Sorbonne ; Henri SCEPI de l'Université de Poitiers ; Denis HÜE de l'Université Rennes II ; Steve MURPHY de l'Université de Rennes II. Cette thèse a obtenu les félicitations du jury et a été publiée au Cerf en trois volumes.

SUR UNE PROPOSITION

Bernard Bonnejean —

SUR UNE PROPOSITION
de Beatrice Joly

Je sais qu’un jour viendra où je perdrai de vue cette terre ; la vie prendra congé de moi en silence après avoir tiré le suprême rideau sur mes yeux.

Cependant les étoiles veilleront dans la nuit, l’aurore surgira comme la veille et les heures encore s’enfleront pareilles à des vagues marines apportant plaisirs et chagrins.

Quand je pense à cet arrêt de mes instants, la digue des instants se brise ; soudain pour moi s’éclaire à la lumière de la mort ton univers avec ses trésors nonchalants. Exquise en est la plus humble demeure ; exquise y est la vie la moins prisée.

Les biens que j’ai souhaités en vain et les biens que j’ai possédés, qu’ils s’en aillent ! Et qu’à ces biens-là seuls en vérité je m’attache, que j’ai toujours méprisés ou que je n’avais pas voulu voir.

Rabindranath Tagore, L’Offrande lyrique, 1913, traduit de l’anglais par André Gide pour la NRF en 1917.

Une vie une œuvre du 11 février 2012 par Matthieu Garrigou-Lagrange http://www.franceculture.fr Le père de Rabindranath Tagore l'appela Rabindra, le soleil, car disait-il: "plus tard, comme lui, il ira par le monde et le monde en sera illuminé ". La vie et l'oeuvre de Tagore donnèrent raison à la prédiction paternelle.

AU JOUR D’AUJOURD’HUI

Bernard Bonnejean —
AU JOUR D’AUJOURD’HUI

AU JOUR D’AUJOURD’HUI

Un jour il me vint la folle fantaisie de prétendre

« être libre »

L’une commenta :

« Encore heureux ! »

et l’autre :

« Illusoire ! »

quant à Rabindranath Tagore :

L’oiseau captif est dans une cage,
l’oiseau libre dans la forêt.
Quand le temps est venu,
au jour décidé par le sort,
ils se rencontrent.
L’oiseau libre dit : « Viens, mon amour, envolons-nous ensemble vers les bois. »
L’oiseau captif supplie : « Viens auprès de moi, et demeurons ensemble dans cette cage. »
L’oiseau libre dit : « Entre des barreaux, comment ouvrirais-je mes ailes ? »
« Hélas ! dit l’oiseau captif, dans le ciel, je ne saurais où me poser. »

Et même de préférer parmi ses préférences...

Bernard Bonnejean —

A cantora cabo-verdiana "Mayra Andrade" e o cantor françês "Benjamin Biolay interpretam "ao vivo" a música do compositor brasileiro "Chico Buarque", "O que será" / "Tu verras". As letras portuguesas e franceses e uma tradução inglês são incluídas, Este é um outro vídeo musical de Scott LaFramenta.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog